LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

CYCLISME PHILLIPPE JACOB TRÈS SATISFAIT DE SES DÉBUTS PROFESSIONNELS

Philippe Jacob (en bleu) s’est dit « vraiment content » de sa première saison professionnelle, lui qui a notamment participé à quatre tours disputés sur plusieurs jours. — FOURNIE JONATHAN GAGNON jonathan.gagnon@lavoixdelest.ca

Même si le critérium organisé dans les rues de Montréal lundi était de moindre envergure, Philippe Jacob ne pouvait espérer mieux qu’une victoire pour conclure une saison éreintante. Tout compte fait, le Granbyen gardera de très bons souvenirs de ses débuts professionnels.

« J’ai vécu beaucoup de hauts et de bas. J’étais en Europe, dans un nouvel environnement, mais en général, je suis vraiment content de ma saison. Les Championnats canadiens ont été le grand événement marquant », a résumé l’athlète de 20 ans en entrevue avec La Voix de l’Est cette semaine.

« J’ai aussi passé du très bon temps avec mes coéquipiers. C’est certain que j’ai le goût de recommencer ça ! »

Après un début de campagne conforme à ses attentes, Jacob a connu un passage à vide incluant trois abandons consécutifs. Il s’est toutefois ressaisi à temps pour les Championnats canadiens élites, où il s’est notamment classé deuxième au total en course sur route, derrière Nickolas Zukowsky. Son titre national U23 allait aussi lui permettre de prendre part à deux grands rendez-vous pour la relève du cyclisme international.

D’ÉNORMES DÉFIS PHYSIQUES

Le membre de l’équipe Ecoflo Chronos a terminé 58e aux Mondiaux U23, où le calibre était « vraiment fort » , puis 98e dans le cadre du Tour de l’Avenir. Pour la toute première fois, il a dû répartir ses énergies sur neuf étapes en autant de jours.

« C’était assez difficile physiquement et mentalement de terminer chaque course, surtout avec une température moyenne autour de 40 ° C. C’était assez fou ! » a souligné le Granbyen.

« J’ai pu aider mon coéquipier ( Riley Pickrell) à gagner la deuxième étape. (…) On savait qu’on avait un bon candidat au sprint, donc on s’est vraiment concentré là- dessus. »

Philippe Jacob a aussi pu tester son endurance au Tour du Loiret- Cher et au Tour de Beauce, deux compétitions de niveau 2.2 où il a pris les positions 98 et 48. La vie au sein d’une formation de 12 coureurs comporte son lot de défis et les voyages étaient souvent épuisants, mais il en profitait toujours pour explorer de magnifiques paysages.

« Honnêtement, c’est un des aspects que j’ai adorés. »

VERS UNE PROLONGATION

L’espoir local profitera d’une pause bien méritée au cours des prochains mois, sur le plan sportif du moins. Car il poursuivra aussi son parcours scolaire en génie mécanique, via des cours offerts par les cégeps de SaintJean- sur- Richelieu, Granby et Saint-Laurent.

Jacob s’assurera évidemment de garder la forme, que ce soit dans les installations du Vélodrome de Bromont ou en parcourant les routes du Québec avec ses amis.

Rien n’est encore officiel, mais il s’attend à prolonger bientôt son contrat avec Ecoflo Chronos, l’équipe U23 soutenue par le géant québécois Premier Tech. Les différents camps d’entraînement se mettront en branle au tournant de 2024.

« J’ai vraiment hâte à l’année prochaine ! », a conclu Phillipe Jacob.

MAG SPORTS

fr-ca

2023-09-16T07:00:00.0000000Z

2023-09-16T07:00:00.0000000Z

https://lavoixdelest.pressreader.com/article/282183655653761

Groupe Capitales Media